Afus16.fr

Le site de la Fédération des Acteurs de l’Urgence Sociale de la Charente

 

En quelques mots

L’Afus 16, c’est quoi?

La Fédération des Acteurs de l’Urgence Sociale de la Charente – AFUS 16 a été créée le 22 décembre 2005 par 7 associations oeuvrant dans les champs de l’insertion, de la prévention et de l’urgence sociale afin de veiller à la mise en place de réponses adaptées cohérentes aux personnes.

Agréée CHRS et financée par l’Etat, l’association gère une plate-forme d’écoute téléphonique, le service intégré de l’accueil et l’orientation du département de la Charente (S.I.A.O.) et gère un réseau départemental d’hébergements d’urgence pour les personnes sans abri isolées, en couple, en famille, grâce à un partenariat avec l’aide sociale à l’enfance du conseil départemental

 

en savoir plus
Accueillir
Informer
Orienter
Héberger
Accompagner
Coordonner
Observer
Innover

L’afus 16 est adhérente à la FNARS

 

lire l'article sur les écoutants 115

A quoi et à qui sert ce site ?

Ce site a pour objectif  d’améliorer l’information des professionnels et bénévoles oeuvrant dans le cadre de la prévention, de l’insertion et de l’urgence sociale en Charente. Un espace membre, plus complet, est réservé aux personnes qui se sont identifiées.

Le site s’adresse aussi aux personnes seules, aux couples et aux familles qui ont besoin de trouver de l’aide, aux travailleurs sociaux, bénévoles d’associations et partenaires qui ont besoin de mieux connaître nos activités.

Nos valeurs et convictions.

 

Les membres de la Fédération,  pensent qu’ils ne peuvent répondre seuls à tous les problèmes des publics en situation de précarité et décident de partager solidairement la responsabilité de :
  • Garantir dans la mesure des moyens dont elle dispose, un accueil, une aide immédiate adaptée, digne et respectueuse des droits des personnes en détresse sur l’ensemble du département.
  • Produire ensemble une information fiable sur les dysfonctionnements repérés en amont et en aval du dispositif afin d’alerter les pouvoirs publics (soit le comité départemental de Veille Sociale).
  • Rechercher collectivement des réponses innovantes aux nouvelles problématiques des usagers ou du dispositif.
  • Veiller à la cohérence entre les valeurs « éthiques » promues par cette charte et les « pratiques » de ses signataires.
Elle inscrit  le principe de co-élaboration entre l’accueilli (l’usager) et celui qui l’accueille (l’intervenant).

Le rapport qui les lie doit comporter une réciprocité et un système d’échanges, puisqu’il ne s’agit pas de créer une relation de dépendance mais de proposer un accueil, une écoute, un soutien et un accompagnement aux personnes en difficultés sur la base d’une égalité de traitement de la demande de tous les usagers, libres et égaux dans l’accès aux droits.